Dr. Modibo Kida Kane, inventeur du pétrole synthétique non-polluant à partir du plastique

0

Si il y a aujourd’hui un problème commun à l’humanité toute en entière, c’est bien l’envahissement des déchets plastiques. On les retrouve aussi bien dans les centres urbains que dans les milieux ruraux.

En 2012 le forum international pour le développement de l’Afrique trois jours durant à Casablanca au Maroc a réuni essentiellement des chefs d’entreprises qui se sont appesanti sur les voies et moyens susceptible d’amorcer l’essor du continent. Sur la multitude de solutions proposées à cet effet, celle du Docteur Modibo Kida Kane, avec le processus révolutionnaire de conversion des déchets plastiques en hydrocarburant synthétique, non polluant à très faible teneur en souffre et en dioxyde de carbone.

L’avenir appartient aux énergies renouvelables. Une dizaine de produits peuvent être dérivés de l’hydrocarburant synthétique non polluant: du gaz à l’essence en passant par la graisse, le pétrole; le tout en parfait harmonie avec la protection de l’environnement .

Cette innovation scientifique brevetée et reconnue par la convention de Paris est déjà commercialisable et produite en grande quantité

Tout en résolvant définitivement le problème de pollution liée aux déchets plastiques, l’invention du Docteur Modibo Kane Kida apporte la solution à de nombreux problèmes dans les pays en voie de développement principalement les pays africains.

Source: afriknumeric
______________________________

La grande révolution du Dr Modibo Kida : Du déchet plastique au pétrole synthétique

Dans un entretien au mensuel Magazine « Hommes d’Afrique Magazine » N° 48 de décembre dernier, le Dr Modibo Kane Kida, économiste de son rang et gestionnaire d’entreprise et non moins Président de société de droit européen, fait parler de lui. Et pour cause, il vient de réussir une grande avancé dans « la technologie qui consiste à concevoir des molécules en fusion obtenues des déchets plastiques, une pyrolyse convertible en hydro carburants synthétiques à très faible teneur de CO2 », ressort nos confrères. Pour eux, ce panafricaniste convaincu et grand défenseur des causes maliennes, donc de son pays, surprend plus d’un par son invention.

« Ce choix n’est pas furtif mais une ambition »

Répondant sans détour aux questions de nos confrères marocains de Rabat, Dr Modibo Kane Kida, l’enfant de Ségou explique les raisons de son choix sur l’industrie pétrolière à base de plastiques. Capitaliste, Dr Kida comme il le veut : « aime le capital, les énergies, les sources d’énergie, les hydrocarbures. C’est trente et cinq ans (35 ans) de ma vie. Ce choix n’est pas furtif mais plutôt une ambition. Aujourd’hui, je suis promoteur et inventeur d’un processus de production du pétrole non polluant en Europe, Italie ». Pour l’orateur, de nos jours, il a au Maroc, un Centre pilote (à Berrechid) qui produit du pétrole grâce à la bénédiction de l’Etat Marocain et de son gouvernement. « Avec ma machine, j’ai fait du 5PPM qui est une norme très écologique éloignée de toute forme toxique. Nous avons enregistré notre brevet en présence de personnalités marocaines et même maliennes. Comme vous le savez, le Maroc et beaucoup d’autres pays sérieux, sont régis par la convention de Paris en matière de protection des inventions. Nous produisons 1 millions de litres de gas-oil par jour pour 1000 tonne de plastiques », a précisé Dr Kida.

Le choix de Rome

Pour nos confrères Marocains, comment le Dr Kida explique-t-il le choix de Rome au détriment de l’Afrique subsaharienne ?

Pour l‘inventeur de ce nouveau processus de production du pétrole à base de plastiques : « L’Europe est départ. L’Afrique subsaharienne est une continuité mais il va falloir avoir les moyens de l’investissement. Le Maroc fait partie de l’Afrique et est un pays développé, beaucoup plus préparé à recevoir les investissements du fait que c’est un terrain de toutes les écoles académiques. Nous commençons ici ensuite, nous descendons au sud. Le Mali est dans mon rétroviseur. Mon projet va rapporter gros à tout le monde».

Le niveau et les prouesses du DR Kida, sa montée

Pour lui, sa montée, en clair ses avancées s’expliquent du fait de son courage et de son abnégation à aller de l’avant pour el bonheur de l’humanité. « Un homme doit toujours chercher. Je ne dois pas être un homme qui échoue mais qui cherche toujours le bon créneau pour pouvoir avoir une place », a expliqué le savant malien.

La concurrence des multinationales…

Le choix dit Dr Kida de l’environnement, donc l’écologie parce que nous sommes tous concernés pas sa protection. C’est un problème humanitaire pour le quel, les multinationales finiront par aller vers de créneau. « Il faut que les gens cessent de tourner en rond et faire face à la protection de notre environnement parce que notre couche d’ozone est menacée puisqu’attaquée par l’envahissement des dioxines dans l’atmosphère. Mieux, il y a dans le monde 500 milliards de tonnes de plastiques. Donc, je contribue en ma manière de lutter contre ce fléau. Aujourd’hui, le tabac est interdit dans beaucoup d’espaces par ce qu’il est nuisible à la santé. Ce sont nos appareils respiratoires qui reprennent les gaz rejetés par les véhicules et autres engins mécaniques. En Europe, la norme est de 10 PPM, très léger. Mais au Mali et dans les pays subsahariens, la norme est de 200 PPM », explique Dr Kida.

Dr Kida et la présidentielle de 2002

Pour Dr Kida, il a été sollicité par des compatriotes même si sa candidature arrivait à un moment où la plupart des candidats étaient fin prêts. Qu’à cela ne tienne, il a obtenu 12 500 voix sans que ces citoyens ne le voient. La politique dit-il : « demande beaucoup moyens matériels et financiers. Je n’aime pas ce métier. Pour moi, il faut d’abord créer et ensuite produire. La politique mal servie, sera mal sentie et sera suivie de conséquences catastrophiques. En un mot, la politique demande un certain courage que je n’ai pas. Je suis technicien dans mon domaine qui contribue à l’équilibre financier du monde. Je dégage beaucoup de ressources dans ce contexte qui peuvent servir à des milliers de personnes de travailler. Je mène une politique sociale et non politique politicienne ».

L’occupation du Mali

Pour Dr Kida, notre demeure le maillon faible dans la sous-région et en matière de lutte contre le terrorisme. « C’est normal que des gars viennent s’installer avec leurs armes. De là qu’on nous demander de négocier avec ces bandits est une autre chose », martèle Kida. Et le savant malien de soutenir l’intervention militaire française et des pays de la sous région et au-delà. Car pour lui : « les bandits armés sont venus de la Libye de feu Kadhafi pour venir du côté faible beaucoup plus armés, toute autre opinion là-dessus est démagogique. Je ne m’associe pas à cela. Je suis d’accord qu’on crache els canons et que ces gens foutent le camp du pays ».

Dr Kida et la prochaine présidentielle

« Cela dépend. Il est vrai que tous les jours, on me demande de venir investir au pays. Ce qui est à vendre en Afrique, c’est le boulot. On va laisser les politiques faire ce qu’ils ont à faire. Je serai plus efficace à dresser une usine qui va d’abord ramasser les plastiques envahissants et va donner directement du travail à 5 000 personnes et à 10 000 autres indirectement. Ce rôle est plus vital que de me retrouver dans un palais présidentiel ou dans un Ministère pour gérer de maigres ressources que le pays réunit », rassure Dr Kida. Notre compatriote a besoin de bénédictions pour établir une usine qui crée de l’emploi devant réduire le chômage et lutter contre l’exclusion et la pauvreté. Pour Dr Kida : « seul le travail peut garantir l’envoi des enfants à l’école, les soigner, rendre à l’homme malien sa dignité. Et non la politique. Je ne suis pas partisan de d’aller demander de l’argent aux autres pour régler mes problèmes. Je veux que chaque malien retrouve un moyen de régler ses propres problèmes. Et dans le travail cela est possible ».

Les conseils du Dr Kida pour la jeunesse

L’homme disposé, encourage les jeunes dans leur recherche d’idéal afin qu’ils réussissent dans une Afrique à la main tendue. Pour Kida : « la mondialisation et la globalisation ne doivent pas se faire au détriment des pays du Tiers monde. Sur 54 Etats africains, au moins 23 produisent du pétrole, de l’or, du manganèse. Regardez le petit pays qu’est la Belgique, il n y a rien mais est plus riche que le Mali, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso parce que les pays européens ont de quoi renflouer leurs machines. En Afrique, nous devons nous donner la main pour ouvrir la porte puisque l’Europe est saturée et tout est à refaire dans nos pays. Il y a de la place, la main d’œuvre et la volonté de réussir. Mais il faut donner à cette volonté, les moyens de pouvoir l’assurer ».

L’envol économique de l’Afrique

Selon Dr Kida : « l’envol économique de l’Afrique est dépendant en tant qu’un occidental africain ». Pour l’orateur, il ne comprend les européens d’aujourd’hui du fait que : « lorsqu’il y a un virus qui atteint l’orteil, il finit par atteindre le cerveau. L’Europe explique Kida : « a les mêmes problèmes que l’Afrique : chômages, la question de monnaie. D’où le développement des relations avec les pays de l’Est qui n’ont pas été colonisés par les Européens. Aucun de ces pays ne parle français, ni allemand, aucune langue autre que leur propre langue alors que els vrais colonies délaissées par l’Europe sont en Afrique. Il y a quatorze pays qui parlent le français. Il y a les pays du Commonwealth. Les occidentaux doivent changer de points d’orientations et se tourner vers leurs véritables partenaires. Et l’Afrique a beaucoup à lui donner plus que les pays de l’Europe de l’Est. L’Afrique regroupe 54 Etats, le Moyen-Orient 22 réunis autour de ligue Arabe. Sur les 22, 10 sont en Afrique sans compter que le monde arabe a des attributs culturels avec l’Afrique. Grâce à la religion, nous mangeons tous à la main ; la polygamie, le droit des aînés et la famille. Une union arabo-africaine nous permettra d’être plus forts pour être mieux écoutés. Pour rester debout, il faut rester sur ses pieds. Les pieds de l’Occident, c’est l’Afrique », ajoute l’inventeur du pétrole alternatif.

Bokari Dicko

Source: maliweb

Share.

About Author

Leave A Reply