La bibliothèque de Missira

0

La bibliothèque est ouverte du lundi au samedi et gérée par un animateur.Ses visiteurs sont majoritairement des enfants, des jeunes et des étudiants, plus rarement des adultes. Le fonds de livres, qui s’approche des 2000 exemplaires, est constitué d’ouvrages de différentes natures : des albums, des romans, des documentaires et des manuels scolaires. Ils sont classés dans des étagères et des bacs qui ont été réalisés par les menuisiers du CAHBA.

Espace enfants bibli Missira

Un espace avec une natte au sol et les bacs contenant les albums est dédié aux enfants. A côté, des tables et des chaises sont le plus souvent occupées par les étudiants venus consulter des documentaires et travailler avec les manuels scolaires. Les enfants peuvent aussi s’y installer pour écrire et dessiner.
Il y a également quelques postes informatiques avec accès à internet.

Animation marché Missira

Des animations pour les enfants ont lieu trois fois par semaine, dans le local de la bibliothèque mais aussi au petit marché du quartier qui se trouve quelques rues plus loin. Cela permet aux enfants ne venant pas à la bibliothèque de profiter des livres que l’animateur apporte avec lui.

Lors de ces séances très attendues, auxquelles participent au moins une trentaine d’enfants à chaque fois, l’animateur lit des histoires en français et en bambara. Les enfants prennent ensuite la parole pour raconter l’histoire à leur tour ou chanter.

Animation tapis de lecture

D’autres supports sont là pour animer ces moments. Un tapis de lecture destiné initialement aux bébés-lecteurs intéresse aussi les enfants plus grands. Il y a également des fiches plastifiées pour apprendre des lettres et des sons, illustrées par des mots et des images. Ecrites en français et en bambara, elles permettent des jeux de questions-réponses utiles pour l’apprentissage du langage et de la lecture.
Après l’animation les enfants sont invités à choisir un livre pour le regarder, seuls ou en petits groupes.

Le prêt de livres qui n’était pas mis en place au départ a commencé en 2012 et ne fait que progresser.

L'épopée de Soundiata Keita

Les ouvrages qui ont enrichi le fonds de livres au fil des années sont de provenances diverses. Plusieurs centaines proviennent de dons de bibliothèques de Charente Maritime, de particuliers, d’un collège-lycée et d’une association suisse. Il s’agit surtout de romans adultes, albums et livres pour enfants, documentaires et manuels scolaires.

Les livres achetés, commandés dans des librairies de Royan et de Bamako, sont autant que possible d’éditions africaines ou mettant en avant la littérature du continent : La Sahélienne, Le Figuier, l’Harmattan, Karthala, Nouvelles Editions Ivoiriennes, Présence Africaine, Ruisseaux d’Afrique… Certains ouvrages sont écrits en bambara.

Les livres achetés en France sont expédiés en colissimo ou apportés à l’occasion des voyages des membres de l’association.

Le quartier Missira

Missira est l’un des onze quartiers de la commune II de Bamako. La façon dont il a été réaménagé et embelli en fait un lieu de vie particulier de la capitale malienne.

Rue du quartier Missira, Bamako

Au travers de l’association Yeelen créée en 2000, les habitants ont pris en charge le réaménagement et l’assainissement de leur lieu de vie. La métamorphose du quartier reposait sur un projet baptisé « Le soi, les voisins, le quartier ».

De nombreuses réunions ont permis de débattre et de faire prendre conscience aux habitants ce qu’ils pouvaient réaliser individuellement, ensemble, pour la communauté, cela avec des moyens financiers relativement peu élevés.

La coopération canadienne, la coopération du Grand Duché du Luxembourg, la Direction de l’Action Sociale malienne, la Primature et le Centre Amadou Hampâté Bâ (CAHBA) ont financé le projet réalisé par les habitants qui ont défini le plan d’action. Le suivi financier a été très rigoureux, au fur et à mesure du déroulement, les participants ont été informés des dépenses lors de réunions de concertation.

Rue du quartier Missira, Bamako

Des choix de mise en œuvre ont été faits. Ainsi, dans l’objectif de respecter l’identité culturelle, les constructions, de type traditionnel, ont été réalisées avec des matériaux locaux, en particulier le schiste du pays. Les travaux ont été effectués par des jeunes du quartier contre rémunération.

Désormais les rues sont pavées, les caniveaux sont recouverts ; il a fallu auparavant les curer et évacuer les déchets. Au-delà de la volonté d’améliorer les conditions d’hygiène, il est aussi question d’avoir un lieu de vie agréable. Des arbres ont été plantés et des parterres de plantes ont été créés. Des espaces de vie communs ont vu le jour : un jardin d’enfants, un jardin public, une Maison des Femmes, un marché d’artisanat et de produits locaux.

Marché de Missira, Bamako

Malgré quelques obstacles psychologiques et sociaux, le projet a été mené à bien, l’expérience a essaimé et s’est étendue à d’autres rues de Bamako. Et malgré ses allures de quartier résidentiel, Missira reste habité par des familles modestes, pour la plupart locataires.

Retrouvez un diaporama réalisé par le CAHBA sur le pavage et l’assainissement du quartier.  

Le CAHBA – Centre Amadou Hampâthé Bâ

Centre Amadou Hampâthé Bâ

Créé en 1994, le Centre Amadou Hampâthé Bâ (CAHBA) rend hommage à l’une des personnalités les plus marquantes de la culture et de la pensée maliennes et africaines. Le Centre participe à la construction d’une nouvelle compréhension de la place du Mali et de l’Afrique dans le monde tel qu’il est et à la recherche d’alternatives ancrées dans le terreau fertile de la culture, sans enfermement aux apports extérieurs.

Ce processus se déroule à travers des débats et des initiatives de réappropriation de nous-mêmes, de nos valeurs et société et de nos terroirs… La formation, la création, la transformation, la communication, la publication sont autant de réalisations à l’actif du Centre.

Site Internet du Centre Amadou Hampâthé Bâ.

CAHBA – Centre Amadou Hampâté Bâ

Commune 2 Missira
Rue 08 porte 1038
BP 1511
Bamako, Mali
Tel./fax : +223 20 77 22 78 – Cellulaire : +223 66 97 83 44

Share.

About Author

Leave A Reply