Que contient vraiment votre rouge à lèvres ?: Piments, insectes, bave de crapaud…… Découvrez les ingrédients parfois très étranges qui servent à embellir votre bouche !

0

Du rouge bordeaux spécial femme fatale au rose pale, nous possédons en général au moins trois ou quatre rouges à lèvres différents. Mais peu d’entre nous se sont penchées sur les ingrédients étranges qui embellissent notre bouche au quotidien…

Un professeur de chimie britannique, Andy Brunning, auteur du blog Compound Interest, s’y est intéressé. Il nous révèle les drôles de composants qui font partie de la recette du rouge à lèvres : quelques insectes, un peu de cire, des piments… Et pourquoi pas de la bave de crapaud ?

Rouge cochenille, rose titane

Si les marques ont certes chacune leurs petits secrets et des formules différentes, en revanche certains ingrédients sont essentiels à la bonne tenue d’un rouge à lèvres. Le professeur Brunning a ainsi établi la liste des ingrédients de base de nos bâtons chéris.

Le pigment utilisé pour donner au rouge sa couleur… rouge, est obtenu à partir de cochenilles, de minuscules insectes qui vivent sur les cactus.

Les rouges foncés et les formules « longue durée » contiennent souvent un composé chimique appelé éosine de couleur rouge orangé, qui change légèrement de teinte quand il entre en contact avec la lèvre, et apporte ainsi une subtile nuance bleutée, qui a la faculté de foncer le rouge.

Le dioxyde de titane, blanc, sert à obtenir la couleur rose en diluant le rouge.

Du piment à l’huile de ricin

D’autres produits peuvent aussi être ajoutés en petites quantités pour rendre la formule plus hydratante, parfumée ou même… irritante ! La capsicine, en effet, qu’on trouve en abondance dans les piments, peut irriter légèrement la peau, ce qui fait gonfler les lèvres et leur donne ainsi le volume recherché.

Parmi les cires, la cire d’abeille est la principale utilisée, mais elle est parfois remplacée ou complétée par la cire de candelilla (issue d’un arbuste mexicain) ou la lanoline, substance présente sur la laine des moutons.

La cire de carnauba (issue d’un palmier brésilien), qui ne fond qu’à partir de 87 °C, permet au rouge à lèvres de mieux tenir sous le soleil.

Les huiles, telles que l’huile de ricin, entrent environ à 65 % dans la composition d’un bâton de rouge à lèvres, et lui donnent ses propriétés adoucissantes pour la peau, lui permettant également de mieux glisser sur les lèvres.

Et les métaux lourds ?

Récemment, quelques voix se sont élevées contre la présence de traces de métaux lourds dans certains rouges à lèvres. Une étude de l’université de Californie à Berkeley a ainsi découvert que 32 rouges à lèvres de marques différentes contenaient de minuscules quantités de plomb, d’aluminium, de chrome et de manganèse. Mais l’étude, qui se concentrait sur les quantités ingérées par l’être humain, a conclu que les niveaux considérés étaient trop bas pour avoir un effet sur la santé.

Malgré tout, de nombreuses marques font attention aujourd’hui à concevoir des rouges à lèvres garantis sans plomb !

Et vous, est-ce que ces ingrédients étranges vous étonnent ou vous dérangent ?

Source: Yahoo Pour Elles

Share.

About Author