Voici le top 10 des aliments les plus populaires dans l’’Egypte antique

0

L’Egypte antique est connue pour sa culture prodigieuse, ses pyramides et son sphinx, ses pharaons ainsi que sa civilisation majestueuse qui résidait sur les rives du Nil.

Et quand il s’agit de savoir quelles étaient les habitudes culinaires des gens dans l’Egypte ancienne, ils mangeaient beaucoup mieux que les gens de toute autre ancienne civilisation du monde. Une grande partie de l’information à propos de ce que les anciens égyptiens mangeaient et buvaient vient d’images sur les murs des tombes, offrant des plateaux et des aliments laissés dans les tombes, ainsi que quelques rouleaux d’écriture hiéroglyphique qui montrent un meilleur aperçu sur la question. La plupart des représentations concernent la culture, la recherche ou la fabrication de nourriture. De nombreux murs des tombes montrent aussi des images représentant des personnes à la chasse, la pêche ou au travail dans les champs. Voici une liste du top 10 des aliments populaires du quotidien en égyptienne antique.

10. LES VOLAILLES

Poultry-products-ancient-egypt

Les aliments à base de volaille étaient tout aussi populaire chez les gens riches que chez les paysans qui vivaient dans l’ancienne Egypte. Les volailles les plus couramment consommées sont des oies, des cygnes, des canards, des cailles, des grues, des pigeons et même des colombes et des autruches. Les pigeons, oies, canards et autres volailles apprivoisées étaient considérées comme plus populaire parmi les plus riches des anciens égyptiens, et les grues, cygnes, et autruches sauvages étaient durement gagné à la tâche pour les pauvres. Les œufs de canards, de cygnes et d’oies ont également été régulièrement consommés à cette époque. La plupart du temps, les volailles tuées n’étaient pas consommées dès leur production, mais étaient plutôt préservées avec des assaisonnements pour une période plus longue de consommation.

9. LE LAIT ET LES PRODUITS LAITIERS

Milk-and-other-dairy-products

L’avènement de l’agriculture et de l’élevage a constaté une augmentation et une pratique soutenue de l’élevage du bétail dans la civilisation égyptienne antique. Parmi les bovins, les taureaux étaient exclusivement utilisés aux fins de l’agriculture, mais d’autres bovins d’élevage comme la chèvre, le mouton et la vache ont été élevés pour le lait qu’ils donnaient. L’élevage de bovins était très populaire, et la taille du troupeau représentait le prestige des propriétaires, tout autant que celui du temple qui adorait les bovins. Mis à part la consommation de lait, d’autres produits laitiers tels que le lait caillé, le petit lait et la crème de lait ont également été utilisés par les gens comme des spécialités populaires donnés par les bovins. Mais en fonction des temples, certains types de produits laitiers, dont le lait lui même, étaient interdits à certains endroits.

8. LES LÉGUMES

vegetables-in-ancient-egypt

Les légumes étaient consommés dans l’Egypte ancienne comme complément aux repas réguliers. Chaque année, en raison de l’inondation de la rivière du Nil, la plupart des terres entourant la rivière sont fertiles et prêtes pour la végétation. Comme la plupart des familles pauvres s’étaient installées autour de ces rives, les légumes étaient des produits alimentaires très consommés. Ceux-ci étaient tout aussi populaire parmi les égyptiens bien placés mais ils consommaient des légumes avec d’autres repas spéciaux tels que de la viande et du pain. Les oignons, l’ail, le poireau, les lentilles, les choux, les radis, le navet, les tomates et les concombres ont été parmi les légumes couramment cultivés et consommés.

7. LES FRUITS

Fruits-in-ancient-Egypt

Encore une fois, étant donné que beaucoup de terres étaient rendues fertiles avec les inondations annuelles du Nil, un certain nombre de fruits ont été cultivés et consommés par les égyptiens. En admettant qu’il est assez difficile de se rendre compte de toutes les variétés de fruits qui ont pu à être consommées dans l’Egypte ancienne, des documents montrent que les fruits riches en sucre et en protéines étaient les plus populaire. Les pommiers, oliviers et grenadiers ont été apporté en l’Egypte pendant le règne des Hyksos ou plus tard. Les raisins et les figues sont aussi des fruits populaires. Des noix de coco ont fait parti des fruits de luxe importés pouvant seulement être acheté par de riches égyptiens. La présence d’un grand nombre de tels fruits dans l’alimentation quotidienne des gens peut être prouvé à travers les vestiges trouvés dans plusieurs tombes.

6. UNE GRANDE VARIÉTÉ DE JUS

08-01-01/67

Bien que pas aussi largement populaire que d’autres produits alimentaires qui étaient autrefois fabriqués à partir de fruits (à savoir la bière et le vin), les jus de fruits ont également été appréciés par un grand nombre de personnes dans l’ancienne Egypte. Les fruits qui avaient un goût principalement sucré étaient habituellement utilisés pour être consommés en jus. Les plus populaires étaient les raisins et les figues, les égyptiens les faisaient macérer jusqu’à ce que chaque goutte de jus en ai été évacuée. En plus du miel, les sirops à base de jus de raisin non fermenté et d’autres fruits comme les raisins secs, les dattes, les figues, les caroubes et même les racine de Chuba (plante qui pousse dans les marais du Delta qui donnaient une belle saveur sucrée) ont également été utilisés à des fins d’édulcoration.

5. LES ADDITIFS ALIMENTAIRES

Les égyptiens utilisaient beaucoup d’additifs alimentaires et d’assaisonnements, en première place : l’huile. Ils utilisaient beaucoup d’huile dans la cuisine des repas principaux. Ils avaient 21 noms de différentes huiles végétales obtenues à partir de ressources telles que le sésame, les plantes de ricin, les graines de lin, les graines de radis, le raifort, la carthame et la coloquinte. L’huile de raifort était connue pour avoir été la plus populaire. Ils ont appréciaient également beaucoup d’épices comme le sel, l’anis, la cannelle, la coriandre, le cumin, l’aneth, le fenouil, le fenugrec, la marjolaine, la moutarde et le thym. Le sucre lui-même n’apparait pas dans l’Egypte ancienne avant de nombreuses années, mais les édulcorants comme les sirops de dattes, de figues et de raisins ont été utilisés à des fins d’édulcoration.

4. LA VIANDE

Meat-in-ancient-egypt

Il est supposé, mais pas prouvé, que certaines sources de viande facilement disponibles tels que le poisson et la volaille étaient régulièrement sur la table du repas pour les pauvres, mais les égyptologues pensent que c’était la plupart du temps les gens riches qui régulièrement festoyaient avec de la viande. En dehors de gibier chassé dans le Delta ou dans le désert, les égyptiens ont conservé différents types d’animaux domestiques, certains exclusivement comme sources de viande, comme les oies, certaines races de bovins et, jusqu’au début du Nouvel Empire, des antilopes oryx pour les offrandes aux temples. Le bœuf était généralement plus cher et n’était disponible qu’une fois ou deux par semaine, et beaucoup plus pour la royauté. Les pauvres préféraient les volailles telles que les oies, les canards, les cailles et les grues, qui étaient plus facilement accessibles quand la domestication a commencé à partir du Nouvel Empire. La plupart des poissons comestibles du Nil ont été consommés, à l’exception des espèces qui ont été reliées au dieu égyptien Osiris.

3. LE VIN

wine-in-ancient-egypt

Le vin et l’Egypte antique ont une histoire vraiment très riche. Le vin était connu pour être consommé par les égyptiens dès 3000 avant JC. Le mot égyptien pour le vin (« jrp ») est antérieur à tout autre appellation connue ayant été utilisée pour le vin. Au cours de la 18e dynastie, le vin est devenu un produit de consommation populaire dans l’Egypte ancienne avec deux vins rouges et blancs disponibles pour le peuple.

Pour faire du vin, ils prenaient une grappe de raisin et en pressaient tout le jus en marchant dessus dans un bac assez grand pour contenir au moins six hommes. Ce mélange était alors scellé dans un pot d’argile avec la date et le vignoble presque exactement comme aujourd’hui. Pour une grande partie de l’histoire égyptienne antique, le vin était consommé principalement à la cour des pharaons. Ils ont même nommé un fonctionnaire en tant que dégustateur. Le vin était aussi une boisson commune dans les menus des riche et puissants anciens égyptiens.

2. Le pain

Bread-in-Ancient-Egypt

Le pain était un aliment très consommé par les anciens égyptiens. Mais le pain qu’ils mangeaient diffère à bien des égards du pain que nous sommes habitués à manger aujourd’hui parce que des ustensiles rudimentaires étaient utilisés pour la fabrication du pain. Le quartz, le feldspath, le mica et d’autres minéraux ferromagnésiens étaient utilisés pour mélanger à la farine, avec la présence possible de germes et autres corps étrangers. Une fois que la farine était obtenue, ils faisaient le pain en mélangeant la pâte, en la pétrissant avec les mains ou les pieds dans de grands conteneurs à pétrissage. Pour ajouter de la saveur, des additifs tels que de la levure, du sel, des épices, du lait et des œufs ont été parfois mélangés juste avant que le pain soit découpé en morceaux à cuire. Le pain était la plus grande habitude alimentaire dans l’Egypte ancienne.

1. LA BIÈRE

beer-in-ancient-egypt

Avec le pain, la bière était l’aliment de base le plus populaire dans l’Egypte ancienne, les égyptiens buvaient de la bière chaque jour. La bière était la boisson préférée des hommes et des dieux, des riches et des puissants, des adultes et même des enfants. Que ce soit lors du premier repas de la journée, ou du dernier repas de la nuit, la bière était toujours présente. Pas étonnant qu’avec tant d’alcool dans l’alimentation quotidienne presque tous les Egyptiens étaient habitué à vivre d’ivresse. La bière, avec le pain, l’huile et les légumes, et quelques épices ajoutées, était une partie importante du salaire reçu par les travailleurs de leurs employeurs. La ration quotidienne standard au temps des pharaons était composée de deux bocaux contenant un peu plus de deux litres chacun. La bière était considérée comme meilleure pour la santé que l’eau puisée dans les rivières ou les canaux qui, le plus souvent, étaient polluées.

CONCLUSION:

Il semble clair qu’avec la liste ci-dessus les anciens égyptiens avaient de bonnes habitudes alimentaires avec une variété de produits disponibles dans leur alimentation quotidienne. Qu’il s’agisse des riches, des pauvres, des travailleurs ou des agriculteurs, qu’importe les différences de qualité des aliments qu’ils étaient habitués à apprécier, la quasi-totalité d’entre eux avaient l’habitude d’être bien nourris, avec du choix à portée de main. La nourriture était cuite, bouillie, grillée, mise en sauce, frit puis servie avec de la bière ou du vin de temps en temps, avec d’autres assaisonnements. Il semble évident les denrées de bases et les aliments qui prévalaient dans l’ancienne Egypte ont eu un impact important dans les habitudes alimentaires des générations des civilisations à venir dans les années à suivre.

Source : Top 10 most popular ancient Egyptian food

Traduit par egyptologie.net

Share.

About Author

Leave A Reply